Accès direct au contenu


Version française > Valorisation socio-économique

Valorisation socio-économique

Le CEPR dispose d’expertises qui ont de longue date, conduit cette unité à entretenir des liens étroits et réguliers avec le monde industriel.

Durant le présent mandat, des contrats de collaborations ont été engagés entre les équipes du CEPR et des industries pharmaceutiques internationales (Sanofi-Genzyme ou Astra-Zenaca/MedImmune, Aptar Pharma) ou avec des PME/TPE (Pherecydes, AxessVision,…). Plusieurs de ces partenariats se sont avérés fructueux et mutuellement bénéfiques avec l’obtention de moyens opérationnels importants pour le développement de la recherche scientifique du CEPR (personnels, équipements, prototypes …), la production de publications et de communications scientifiques communes ainsi que des dépôts de brevets. Parmi ces brevets, certains ont depuis été licenciés (e.g. Aptar Pharma).

Au niveau de l’environnement plus local ou régional, le CEPR a établi des collaborations avec plusieurs PME (Chemineau (www.chemineau.com/index.php?lang=fr), Axessvision (www.axessvisiontechnology.com, etc), comme l’illustre le schéma ci-dessous.

Ces interactions CEPR-entités privés découlent de l’intérêt de ces dernières pour les savoirs et savoir-faire de notre laboratoire.

Pour illustrer notre attractivité auprès des entreprises du secteur privé, il est important de souligner le partenariat privilégié développé depuis plus de 8 ans par le CEPR (et par l’ex-U618) avec la société stéphanoise DTF. Cette interaction a conduit à l’installation de département R&D de DTF (appelé Aerodrug ; www.aerodrug.com/) dans les locaux mêmes du CEPR et aux recrutements de L. Vecellio et S. Le Guellec, deux ingénieurs salariés de DTF.  

Compte tenu des nombreuses demandes de prestations de partenaires privés que le CEPR reçoit, nous avons également entrepris de créer une structure de services, en partenariat avec la société Cynbiose (http://cynbiose.com/), afin de valoriser économiquement notre savoir-faire en expérimentation animale (rongeurs, primates et porcs).

Enfin, le CEPR a l’ambition de développer une recherche translationnelle efficace dans le domaine de la santé respiratoire qui ne peut se faire qu’aux travers des interactions régulières avec les services cliniques du CHRU (i.e. pneumologie, réanimation médicale, CRCM,…) de Tours ou d’ailleurs.


  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Retour au site institutionnel